Temas acerca de la vida en México y Francia. Entre dos casas..
 
ÍndicePortalBuscarGaleríaCalendarioRegistrarseFAQConectarse

Comparte | 
 

 Peliculas recomendables

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo 
Ir a la página : Precedente  1, 2, 3, 4, 5  Siguiente
AutorMensaje
Philippe
Pocteca
Pocteca


Masculino
Cantidad de envíos : 215
Localización : Montpellier
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Vie Abr 11, 2008 1:28 pm



oki Xo, je la refais :
Como que "otra vez" ? Que quieres decir ?
No serias un poco traviesa, maliciosa o guasona tu ? Laughing

J'ai bon la ?
Wink
Volver arriba Ir abajo
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Vie Abr 11, 2008 5:43 pm

jajajaja! pero sí estabas bien Phil, solo te equivocaste en la a final... Laughing


_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Miér Abr 16, 2008 12:09 pm

"La montaña sagrada" pelicula mexicano-americana de Alejandro Jodorowsky pasa en ARTE el viernes 18 de avril a las 23:35.

_____________________________________________________

Montagne Sacrée (La)
Film Mexicain-Américain de Alexandro Jodorowsky (1972)


Genre : Jodorowsky !
Durée : 2h06
Première sortie en salle, France : 16 janvier 1974

Avec la participation de : l’alchimiste-l’initié-le grand maître Alexandro Jodorowsky (lui-même), le voleur-vagabond-Christ (Horacio Salinas), la disciple (Ramona Saunders), Fon (Juan Ferrara), Isla (Adriana Page), Klen (Burt Kleiner), Sel (Valerie Jodorowsky), Berg (Nicky Nichols), Axon (Richard Rutowski), Lut (Luis Loveli), etc.

Un homme qui ressemble au Christ rencontre un initié qui le convainc d’aller déloger les Dieux de la Montagne Sacrée afin de les remplacer. Sept grand maîtres représentant les autres planètes du système solaire les accompagnent...

Si l’on se fie au synopsis, on s’attendrait presque à voir un film normal. En tout cas, sûrement pas l’objet étrange qui va nous tomber dessus. Rien à faire, on a beau tourner le bidulon surréaliste dans tous les sens, ce que l’on voit de plus proche pour donner quelques pistes au spectateur curieux lorgne du côté d’« Un Chien Andalou » (17’, 1927) ou de « L’Âge d’Or » (1h, 1930) de Luis Buñuel. Pas un hasard d’ailleurs, si un tempérament et un fond culturel commun animent les productions de ces deux réalisateurs.
Des œuvres cinématographiques provocantes et irréelles, qui feraient fuir le premier producteur contemporain venu, sont le résultat des deux démarches créatrices assez similaires. Certes, l’anticléricalisme agressif de Buñuel est sans doute plus frappant que le mysticisme flagrant de Jodorowsky, mais au final, l’addition présentée n’est pas si différente.
Soit, Alejandro Jodorowsky est d’origine Chilienne alors que Luis Buñuel est Espagnol. Cependant, l’océan et les continents qui les séparent sont bien peu de choses au regard des accointances qu’ils partagent. Ce sens de la démesure se trouvant finalement dans bien peu de cultures non hispaniques...

Après la ressortie sur les écrans français de son « El Topo », on ne peut que saluer l’arrivée (même en diffusion réduite, peu de copies) de « La Montagne Sacrée » en version restaurée, un film métaphysico-initiatique aux racines profondes.

Durant plus d’une heure, une suite de scènes provocantes, étonnantes, surréalistes, choquantes (transmuter les excréments d’un Jésus bis pour en faire de l’or, rejouer la conquête de l’Amérique du Sud avec des crapauds et des lézards, faire bastonner un clochard par des gamins des rues, etc) percutent l’écran. Cadrages jamais bâclés et intentions graphiques affirmées, illuminent l’imaginaire de n’importe quel spectateur. Une BO qui renvoie à leurs chères études toutes les nouvelles vagues électro-rock actuelles, charpente l’ensemble d’une musicalité quasi hypnotique (pour info, les originaux s’échangent à plus de 100€ !!!).

Ensuite, après l’avalanche ou le déluge, c’est selon votre état mental, la narration reprend un fil conducteur plus logique d’où l’influence d’un Carlos Castaneda n’est pas étrangère :
Des initiés doivent gravir une montagne sacrée pour en déloger les Dieux qui y habitent, mais arrivés à bon port, il n’y a point de Dieux à l’horizon... Déception ? Non ! La “vraie” sensation d’avoir trouvé sa liberté d’agir et de penser est un cadeau bien supérieur à l’acquisition de faux pouvoirs divins !

Tourné sans réels moyens, à l’arrache, avec le soutien financier de John Lennon et de sa compagne Yoko, avec des bouts de ficelles, des comédiens amateurs, une vraie prostituée, sans autorisation, etc, « La Montagne Sacrée » est par-dessus tout un hommage intemporel à la liberté, à la libération de l’esprit et à la transcendance des sentiments.

Dit comme ça, le truc file un peu les chocottes, ce serait oublier qu’un humour dévastateur irrigue en permanence un film résolument iconoclaste, baigné d’un grand éclat de rire géant.

Bloqué depuis des années sous les fourches caudines d’un ancien proche collaborateur des Rolling Stones et des Beatles, le film peut enfin ressortir sur les écrans français fin 2006.
Libérateur, jouïssif, marquant et inoubliable. Vivement les DVD !


PS : la classification "Tous Publics" me paraît néanmoins exagérée, certaines scènes étant à réserver au minimum à des adolescents ayant la tête « bien faite » (ce n’est qu’un avis très personnel, néanmoins).

FICHE TECHNIQUE

Titre original : La Montagna Sagrada
Réalisation, scénario : Alejandro Jodorowski

Producteurs : Alejandro Jodorowsky, Allen Klein, Robert Taicher, Roberto Viskin

Photographie : Rafael Corkidi
Musique : Alejandro Jodorowsky, Ronald Frangipane, Don Cherry
Décors : Alejandro Jodorowsky
Costumes : Alejandro Jodorowsky
Son : Al Steckler
Montage : Alejandro Jodorowsky, Federico Landeros

Production : ABKCO (États-unis), Producciones Zohar (Mexique)
Distribution : Pretty Pictures (France)
Presse : Michel Burstein (Paris, France)
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Philippe
Pocteca
Pocteca


Masculino
Cantidad de envíos : 215
Localización : Montpellier
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: LA ZONA   Miér Abr 16, 2008 2:18 pm


La Zona
(propriété privée)
De Rodrigo PLA

Lo acabo de ver !

Ca dégage et ça dérange. Un mur hérissé de barbelés, de clôtures électrifiées et de caméra de video-surveillance, aux accès protégés par une police privée. D’un côté, la Zona, ensemble résidentiel dans lequel les gens vivent en vase clos. Les enfants vont à l’école à l’intérieur de l’ensemble, seuls sortent ceux qui y sont obligés. De l’autre côté, la ville et ses dangers. Un soir d’orage, un violent coup de vent provoque la chute d’un immense panneau publicitaire contre le mur. L’électricité est coupée, tous les moyens de surveillance aussi, l’armature du panneau forme un escalier pour franchi le mur. Trois jeunes en profitent alors pour pénétrer dans la Zona. Ils entrent dans une maison pour voler, le cambriolage tourne mal. Le film dévoile les mentalités des gens de l’intérieur, qui ne réagissent pas tous pareil, des gens du dehors, de la police prise entre professionnalisme et corruption. Désir de justice, de vengeance, d’autodéfense, prix du sang, tout y passe, réunis dans un film très fort, très réaliste mais qui ne laisse que peu de place à l’optimisme. Crei un momento que la policia defeña sera eficiente ! Pero despues ...

La sorpresa fue cuando vi la hermana de mi cugnado actaur en la peli ! Bueno, es una modesta actuacion (modesta por la duracion, no por la qualidad).

LA ZONA tiene mucho exito en Francia, aunque solo pas en cine "arts et essais".
Volver arriba Ir abajo
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Sáb Abr 19, 2008 8:44 am

Ya también la ví, y es cierto que està impactante. Muy bien hecha, con uno o dos errores propios de una primera película de director, pero el resultado final es satisfactorio. Pïnta muy bién la realidad de Santa Fé, antiguos terrenos de rellenos sanitarios del DF. A finales de los ochentas el Centro comercial Santa Fé vino a cambiar todo el panorama de la zona. Luego llegaron las torres, y luego los 'condominios' y conjuntos cerrados. Ahora existen miles en toda la ciudad.

Me pregunto como crece un niño ahí. Desde chiquito no sale si no es con sus padres el fin de semana y al Centro comercial muchas veces, o a visitar a sus similares. Crece sin conocer realmente a las otras clases sociales en la ciudad, y frecuenta solo las colonias de Tecamachalco, Lomas, Polanco etc.. de adulto tiene su visión hecha de la ciudad incluso si no la conoce toda.

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
erico
Ocelopilli
Ocelopilli


Masculino
Cantidad de envíos : 407
Edad : 65
Localización : Mexico D.F.
Fecha de inscripción : 18/11/2007

MensajeTema: Cuates pero no cuetes   Sáb Abr 19, 2008 9:05 pm

Very Happy EVENEMENT !lol!

Je viens d'aller pour la premiere fois au cinema au Mexique...Very Happy

J'ai vu "Casi Divas" et "Queman Las Naves".

Je vous les recommende tous les deux. Le premier est une comedie sur le milieu de la telenovela et le second ...c'est difficile a dire...Rolling Eyes
Cela se passe a Zacatecas, c'est la fin de l'adolescence pour un frere et une soeur avec une idylle amoureuse homo pour le frere. Tres fin et emouvant.

J'ai meme pris le "paquete cuates", quelle horreur Rolling Eyes lol!


Última edición por erico el Vie Abr 25, 2008 7:45 pm, editado 1 vez
Volver arriba Ir abajo
http://mexico2010mexico2010.blogspot.com
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Mar Abr 22, 2008 11:25 pm

Oye Erico, y cual es ese paquete cuates? Laughing
Imagino que te dan palomitas y refresco, no? Y en que cine las viste?

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Jue Abr 24, 2008 4:50 pm

Mañana viernes en ARTE "El Topo" pelicula mexicana de Alejandro Jodorowsky

El Topo


d'Alexandro Jodorowsky


[Western]



Film mexicain en couleurs, 1971, tous publics

Durée : 1 h 35


Présentation


El Topo, un desperado, a pour ambition de devenir le meilleur tireur de l'Ouest. Pour gagner l'amour de Mara, il doit éliminer les quatre maîtres tireurs du désert. Au cours de sa mission, El Topo traverse les villages et va rencontrer des personnages hors normes.


La critique [evene]
le 15 Novembre 2006 par Jean-Nicolas Berniche


‘El Topo’ est inracontable. Le film est un délire mystique, qui s’inspire autant du western que de ‘Freaks’, de la génération flower power que du théâtre (lorgner de préférence du côté du Grand-Guignol). Western gore et psychédélique, allégorique, zen et occulte (voir carrément anti-religieux dans la seconde partie du film), ‘El Topo’ est la quête spirituelle de son personnage éponyme (campé par l’acteur-scénariste-réalisateur-compositeur-et-j’en-passe Alexandro Jodorowsky) et échappe à toute définition, un peu comme le mouvement Panique fondé par le même Jodorowsky quelques années plus tôt. Il s’agit moins avec ‘El Topo’ de répondre aux questions soulevées que de s’intéresser aux questions elles-mêmes. C’est à n’en pas douter ce côté grotesque et profond à la fois qui a élevé le film au statut d’oeuvre culte pour des millions de personnes à travers le monde (à commencer par John Lennon), ainsi que la singularité de son auteur. Jodorowsky, artiste inclassable aux multiples talents, toujours en gestation, inventeur de la psychomagie, n’est pas la moitié d’un homme ; aussi, parler d’'El Topo' sans oublier un détail capital est vain, mieux vaut le visionner directement, à plusieurs de préférence : partisans ou détracteurs, le film est une source intarissable de débats métaphysiques et d’interrogations cinématographiques.
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
erico
Ocelopilli
Ocelopilli


Masculino
Cantidad de envíos : 407
Edad : 65
Localización : Mexico D.F.
Fecha de inscripción : 18/11/2007

MensajeTema: Partes Usadas en cine moderno   Vie Abr 25, 2008 7:44 pm

Gus :

Citación :
cual es ese paquete cuates? Laughing
Imagino que te dan palomitas y refresco, no? Y en que cine las viste?

C'etait au Cinepolis de Reforma , en face de la Diana Cazadora. C'etait aussi nouveau pour moi d'aller dans un multiplex, mais je suppose que la tendance est irreversible. En tout cas c'est tres confortable.Wink

Eh oui, le paquete cuates, c'est "doble palomitas y refrescos"...Dommage qu'il n'y ait pas de paquete cuetes drunken avec rhum ou brandy et nachos.
Il y a aussi d'excellentes crepes salees ou sucrees, l'ensemble avec une carte de fidelite.Laughing

Je viens de voir "Partes Usadas", une fable douce-amere comme on dit, sur deux ados d'une colonia de la capitale et le commerce de pieces de voitures. C'est a la fois realiste et poetique.
Ce film a ete encense par la critique mexicaine et prime...

PS : par "quelle horreur", je voulais dire que j'etais en pleine decadence ! Embarassed lol!
Volver arriba Ir abajo
http://mexico2010mexico2010.blogspot.com
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Mar Abr 29, 2008 9:08 am

Chata yo ya puse mi opinion de Julia. Imagino la encuentras una o dos paginas atràs.

Para verla va a estar un poco difícil ahora, por que ya està saliendo de cartelera, pero seguro auún la encuentras.

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: 21 Grames/ ARTE el jueves 8 de mayo   Sáb Mayo 03, 2008 4:17 pm

ARTE difunde la peli de Alejandro Gonzàles Iñarritu el jueves 8 de mayo.
a las 21Hs.


Un Mexicain aux Etats-Unis


Le réalisateur mexicain Alejandro González Inárritu, s'était fait connaître avec son premier film, le haletant Amours chiennes, portrait réaliste de la ville de Mexico, nommé à l'Oscar du Meilleur film étranger. Il est parti tourner 21 grammes, son deuxième opus, aux Etats-Unis, mais avec de nombreux collaborateurs de son précédent film, comme le scénariste Guillermo Arriaga, le directeur de la ph [...]


Sean Penn primé à Venise


21 grammes a été présenté à la Mostra de Venise, où Sean Penn a reçu le prix d'interprétation masculine. Alejandro González Inárritu dit de son acteur : " Travailler avec Sean Penn, c'est jouer au foot avec David Beckham ou faire du vélo avec Lance Armstrong. Vous jouez dans la cour des grands."

Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Jue Mayo 08, 2008 11:18 am

The Darjeerling Limited: director Wes Anderson.

Tres hermanos un poco snobs van a buscar a su mamà a la India, a bordo de uno de los trenes de lujo que circulan en la red ferroviaria Hindú. Muy buena película, aunque un poco larga. Hacer ambientes en la India no es nada diffícil, y agregandole tres tipos en 'decalage', los sketchs resultan bien trabajados. No te ries a carcajadas, pero la película es bastante simpática.
Hasta me dieron ganas de ver su otro film: La vie aquatique.. Basketball

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Vie Mayo 09, 2008 10:57 pm

a propósito de intercambios, si alguien quiere ver la película citada aqui arribita, manifiéstese y le envio gratos el dvd.. pirat (advertencia: esta doblada al francés, pero no està mal)

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Dom Mayo 11, 2008 7:38 am

teeth :- Mitchel Lichtenstein

Genial ! Laughing Me moria de la risa, y casi toda la sala del cine tembién. Si tuviera que darle mi sello cinco estrellas del año, se lo daría a esta película I love you I love you I love you I love you I love you

Trata de una adolescente enrolada en esos clubes puritanos que estan pululando en los estados unidos, que intenta guardar su virginidad. Pensando que es mejor llegar virgen al matrimonio, conoce a un chico por el cual le da el 'coup de foudre'. Ajena a los temas de sexualidad, descubre que su vagina tiene dientes.. What a Face


Alucinante. drunken Laughing





_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
amy
Ocelopilli
Ocelopilli


Cantidad de envíos : 490
Edad : 36
Fecha de inscripción : 27/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Dom Mayo 11, 2008 3:22 pm

Gus escribió:
teeth :- Mitchel Lichtenstein

Genial ! Laughing Me moria de la risa, y casi toda la sala del cine tembién. Si tuviera que darle mi sello cinco estrellas del año, se lo daría a esta película I love you I love you I love you I love you I love you

Trata de una adolescente enrolada en esos clubes puritanos que estan pululando en los estados unidos, que intenta guardar su virginidad. Pensando que es mejor llegar virgen al matrimonio, conoce a un chico por el cual le da el 'coup de foudre'. Ajena a los temas de sexualidad, descubre que su vagina tiene dientes.. What a Face


Alucinante. drunken Laughing







ay ay ay

Siguiendo tus consejos la juimos a ver ayer Rolling Eyes la verdad no se que te dio jaja pero nosotros la encontramos "rara" jjajaa bueno en gustos se rompen generos a ver que te dice Nadine cuando la vea jaja:geek:
Volver arriba Ir abajo
http://www.pasion-mexicana.com/
erico
Ocelopilli
Ocelopilli


Masculino
Cantidad de envíos : 407
Edad : 65
Localización : Mexico D.F.
Fecha de inscripción : 18/11/2007

MensajeTema: El Brindis   Vie Mayo 16, 2008 8:52 pm

El Brindis :

On peut dire que ce film a la fois emouvant et realiste est dans la veine "judeo-Amerique latine".Wink

Une jeune (et belle, claro) photographe mexicaine rend visite a son pere a Valparaiso et rencontre ses racines familiales.

A travers le pere et son entourage on entre dans la vie d'une communaute juive au Chili un peu comme "Morir Esta en Hebreo" le faisait a Mexico mais d'une maniere plus intimiste.

PS : Julieta Vinegas chante le theme du film, No Sere.
Volver arriba Ir abajo
http://mexico2010mexico2010.blogspot.com
Philippe
Pocteca
Pocteca


Masculino
Cantidad de envíos : 215
Localización : Montpellier
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Lun Jun 16, 2008 10:22 am

LES RUINES
de Carter Smith
avec Jonathan Tucker, Jena Malone, Laura Ramsey.

Quatre étudiants étasuniens passent des vacances sur la riviera maya. Un jour, on leur propose une ballade sur un site archéologique méconnu, même pas porté sur les cartes. Après avoir ardemment farnienté de l'hotel à la plage, de la plage à la piscine de l'hotel, de la piscine au bar, du bar à la disco, ils se disent qu'une note culturelle ne nuirait pas à leur séjour. Et les voila partis. Ils arrivent sur le site après une bonne tirée en bus, puis en taxi puis à pinces. Deux enfants indiens les regardent passer d'un drole d'air. Arrivés devant la pyramide, d'autres indiens adultes se montrent franchement hostiles. Comme ils ne parlent pass espagnol, la communication est impossible, les touristes ne savent comment interpréter l'attitude des autochtones. Finalement, ceux-ci dégomment un des étudiants, sans que les autres comprennent pourquoi. Ils sont alors contraints de se réfugier sur la pyramide. Manque de bol, il y a mille ans, c'étaient un lieu de sacrifice.
Il semble que ça n'a pas changé. pale

Le climat n'étant pas au beau, autant aller dans les salles obscures. Mais la, ces ruines, bien que mayas, ne sont pas franchement terribles. Même s'il ya des idées originales, entre les fadaises sentimentales qui bouffent facilement 25% du film, et un scénario qui s'essoufle vite, il ne reste pas grand chose. Les passages gores sont assez "propres" (enfants s'abstenir quand même) et la dimension psychologique de gens dans ce type de situation est de facture ultra classique. Il n'y a pas vraiment de moments de frayeurs affraid . De plus, la fin ne correspond pas au début !?
Au final, un film qui ne restera pas dans les annales. En plus, voir du bon tequila servir de désinfectant sur des blessures (importantes) à plusieurs reprises, est un spectacle assez insoutenable ! Laughing
Il y a aussi un problème grave : l'etiquette de la bouteille dit "tequila blanco", mais la couleur du liquide contenu est celui d'un reposado voire añejo !
Erreur impardonnable Laughing !
Volver arriba Ir abajo
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Lun Jun 16, 2008 7:56 pm

Que bién que la comentas, por que la ví anunciada y ya estaba considerando irla a ver.
Oye, la que va a saltar cuando lea tu post es nuestra famosísima xochita.. Wink Por cierto, espero que ya ande mejor.

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
amy
Ocelopilli
Ocelopilli


Cantidad de envíos : 490
Edad : 36
Fecha de inscripción : 27/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Lun Jun 16, 2008 8:56 pm

Justamente eso estaba yo pensando cuando lo lei, pero es que es cierto que es confuso tener dos temas para dar la opiniôn de una pelicula a unos nos puede gustar y a otros no. Luc la bajo y la vio y no le gusto a mi ni ganas me dieron me puse a ver la tele Very Happy

Por cierto vimos la pelicula Phénomènes que bueno no nos gusto mucho yo no la encontré bien realizada, no esta tan estructurada en las dos tematicas que el director maneja habitualmente: un problema relacional y un contexto extraordinario. En sus dos peliculas anteriores "Señales" y "El sexto sentido" si logra definir ambas. Pero bueno no le quita lo impresionante ni lo original a la idea que presenta en la pelicula.
Volver arriba Ir abajo
http://www.pasion-mexicana.com/
erico
Ocelopilli
Ocelopilli


Masculino
Cantidad de envíos : 407
Edad : 65
Localización : Mexico D.F.
Fecha de inscripción : 18/11/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Lun Jun 16, 2008 10:17 pm

Il faut esperer que ce n'est pa sle debut d'une serie de films avec pour decor le Yucatan ou meme le sud du Mexique. Sad
Volver arriba Ir abajo
http://mexico2010mexico2010.blogspot.com
Philippe
Pocteca
Pocteca


Masculino
Cantidad de envíos : 215
Localización : Montpellier
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Mar Jun 24, 2008 12:52 pm

Ya vi Phénomènes. A mi me gusto. Creo que de la tres que hizo el realisador, es la que preferio. Esta vez no hay nada de science ficcion o de sobrenatural. Eso le da mas peso a la pelicula.
Volver arriba Ir abajo
diana
Pocteca
Pocteca


Femenino
Cantidad de envíos : 204
Localización : Ejido el oso, municipio de Ocampo, Coah.
Fecha de inscripción : 02/08/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Jue Jun 26, 2008 7:57 pm

Y nunca que me resolviste, Philippe, como la negra dijiste que si pero no me dijiste cuando...ya me queda solo la proxima semana de idas à Mtp.

saludos
Volver arriba Ir abajo
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Miér Jul 16, 2008 10:26 am

Lost inYucatán
Garage. Une burlesque et ultime journée d’enfance, en rade dans un bled désert du Mexique.
BRUNO ICHER
QUOTIDIEN : mercredi 16 juillet 2008
Lake Tahoe de Fernando Eimbcke avec Diego Cataño, Hector Herrera, Daniela Valentine… 1 h 21.


Moins célèbre que Las Vegas, Lake Tahoe est une station de villégiature assez vulgaire construite entre Californie et Nevada, particularité géographique qui lui permet de faire prospérer une farandole de casinos. Depuis que Sinatra et sa fine équipe ont fréquenté les rives du lac, le coin est réputé pour accueillir ce qui se fait de mieux en matière de pègre internationale. Accessoirement, le film de Eimbcke n’a strictement rien à voir avec ce lieu de perdition.


Tout se déroule dans un port du Yucatán, dans le sud du Mexique. Hors saison touristique, dit le réalisateur, la ville est quasiment déserte. Et il le prouve à coups de longs plans fixes témoignant de l’extraordinaire immobilité qui y règne. Un peu de vent dans les feuilles, un chien qui traverse la rue, des maisons dont la peinture s’effrite, la végétation luxuriante qui envahit les trottoirs du patelin et puis c’est tout, ou presque.
Egaré. Unique signe de vie, une voiture rouge soulève la poussière d’une route forcément déserte et finit par emboutir un poteau télégraphique. Lake Tahoe est le récit burlesque et tragique de la journée du jeune conducteur.
Juan est un adolescent égaré qui, comme tous les enfants qui ont fait une bêtise, tente de la réparer. Mais ce n’est pas seulement la voiture familiale qui est bêtement plantée là, c’est toute sa vie. Il est encore gamin et aimerait fuir ces rues désertes qui l’obligent à frapper aux portes pour demander de l’aide. De boutiques abandonnées en garages fermés pour la sieste, Juan arpente le bled l’échine basse, sous le cagnard, et fait les rencontres qui finissent par donner un sens à son avenir.
Dans plusieurs interviews, le cinéaste a raconté à quel point cette tranche de vie était autobiographique. Lui aussi, à cet âge, avait eu un inexplicable accident de voiture alors qu’il ne parvenait pas à se libérer du deuil de son père. Au cours de cette journée particulière, Juan rencontre un vieux garagiste quasi impotent, un chien un peu dingue, un adolescent bricoleur qui se prend pour Bruce Lee, une jeune fille déjà mère qui ne le laisse pas insensible.
Sans le savoir, il vit ses dernières heures d’enfant, obligé d’affronter ses responsabilités, ses douleurs, cette vie d’adulte et, au passage, de renoncer à l’insouciance.
Carapace.Fernando Eimbcke mêle adroitement la tension née de ses plans interminables à un burlesque presque toujours hors champ. A cet égard, l’utilisation systématique de longs écrans totalement noirs, rendant l’action par le son, est un petit bonheur de drôlerie. Au moins aussi réussi, l’évanouissement progressif de l’indolence qui colle aux premières minutes du film, à mesure que la carapace du jeune homme se fissure.
Juste avant d’aller chercher refuge dans les bras de la jolie fille, Juan a le temps de dire adieu à son enfance. Une escapade pour retrouver le chien fou, un vieux film de kung-fu au cinéma de quartier avec son copain, et déjà, la nuit qui tombe. Le lendemain, Juan est devenu un homme. Il n’est même plus triste, il a tout oublié.
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Vie Sep 12, 2008 2:55 pm

Acame nos envia este artículo sobre una nueva película del Che..


El Che más ambiguo vende aún más
El magnetismo del héroe revolucionario crece entre unos jóvenes que renuncian al maniqueísmo - La película de Steven Soderbergh contribuye a mitificar al máximo el viejo icono



http://www.elpais.com/articulo/sociedad/Che/ambiguo/vende/elpepisoc/20080911elpepisoc_1/Tes

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Gus
Tonatiuh
Tonatiuh


Masculino
Cantidad de envíos : 2188
Edad : 106
Localización : Paris
Fecha de inscripción : 26/07/2007

MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Mar Sep 23, 2008 11:56 am

Batman...


Pues aunque no lo crean, la película està excelente. Las adaptaciones de Batman se hacen en base a las series de escritores que intervinieron alguna vez en el comic. Así, esta vez se adaptó la historia de The Dark knight, la cual se acerca mucho a las características de Año 1, de David Mazzuchelli y Franck Miller. Un universo negro y policiaco que no usa maniqueismos ni escenarios pop como los de Batman 1. Los héroes pueden ser malvados también. El personaje del joker es el mejor de la película, y vaya que da escalosfrios, pues al ser caótico se espera de él todo y lo contrario. Acude mucho a los miedos actuales americanos, como el terrorismo y la expectación de escenas en vivo transmitidas en televisión. El actor murió justo después de que la película salió. Su interpretación es excelente y parece que lo van a proponer para un oscar póstumo.

A verla antes de que salga de cartelera!

_________________
La vida para que lo sea debe estar rodeada de belleza: L. Barragán.
Volver arriba Ir abajo
http://www.geocities.com/arquigus1/index.html
Contenido patrocinado




MensajeTema: Re: Peliculas recomendables   Hoy a las 6:15 pm

Volver arriba Ir abajo
 
Peliculas recomendables
Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba 
Página 3 de 5.Ir a la página : Precedente  1, 2, 3, 4, 5  Siguiente

Permisos de este foro:No puedes responder a temas en este foro.
 :: Música, literatura, historia, expos, cine..-
Cambiar a: