Temas acerca de la vida en México y Francia. Entre dos casas..
 
ÍndicePortalBuscarGaleríaCalendarioRegistrarseFAQConectarse

Comparte | 
 

 Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo 
AutorMensaje
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Mar Feb 19, 2008 6:11 pm

Apareciò en "Le peti journal


À partir d’aujourd’hui et tous les lundis notre journaliste vedette mexicain Huberto, va nous décrypter un mot, une expression du langage usuel au sein de Mexico DF, cet argot que nous entendons ici et là dans la rue voir à la télévision. Vous pourrez ainsi décoder tout ce que l’on n’apprend pas dans les cours d’espagnol du lycée ou de chez Berlitz

Mais tout d’abord, qu’est ce qu’un "Chilango" ?

D’après le dictionnaire de la Real Academia d’Espagne de la Langue Espagnole, le mot "chilango" désigne tout se qui se rapporte à la ville de México, tout ce qui possède une relation ou appartenant au District Fédéral, en particulier ses habitants. D’autres dictionnaires et les chilangos eux-mêmes vous expliquerons qu’il y a quelques siècles, le mot chilango désignait de façon péjorative les personnes qui arrivaient de province pour s’installer dans la capitale.

L’étymologie du mot n’est pas clairement définie, pendant que certains disent que le mot vient de "chile", parceque les chilangos en mangent beaucoup (pas de doute sur ce point !) d’autres avancent des explications plus philosophiques et anthropologiques.

Mais ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui un chilango désigne toute personne habitant México. Nous sommes tous donc des chilangos ! Mais aussi toutes choses relatives à la capitale, ses habitants comme nous venons de le voir mais également sa nourriture comme ses "tacos chilangos" ou la façon de parler à la chilanga, ou la mode chilanga….

Si vous imaginiez que le terme n’est pas trop répandu, allez jeter un œil sur Google, où vous pourrez surfer sur quelques 375.000 Résultats qui apparaissent en 0.03 secondes.

Dans quelques semaines de parution de ce "Dictionnaire du Chilango", vous pourrez mieux comprendre la chanson "Chilanga Banda" du groupe cafe Tacuba. Mais vous n’êtes pas obligé d’attendre, essayez !!!

México une ville très CHIDA, mais parfois un peu GACHA.

Un certain nombre de mots urbains, certains mots chilangos que nous utilisons aujourd’hui ont leurs racines dans l’argot populaire des quartiers défavorisés, tels que Tepito ou Neza. Ils ont petit à petit été adoptés par les couches sociales plus aisées et cultivées de la capitale, qui autrefois trouvaient ces mots vulgaires. Aujourd’hui, évidemment, ils les utilisent de façon courante. Deuxième volet de notre dictionnaire Chilango – français, avec "chido / gacho".

"CHIDO" est un des adjectifs qualificatifs les plus utilisés dans le langage courant des chilangos. Vous l’entendrez dans presque toutes les conversations, il peut désigner quelque chose de jolie, de beau : "Ta nouvelle bagnole est trop chida !!!" Ou quelque chose de bonne qualité : "Le dernier film de Salma Hayek était très chido !!!" ou s’utiliser pour désigner une personne que l’on apprécie : "Ce mec est vraiment chido, il m’a prêté sa moto pour aller à Acapulco". On peut même l’utiliser pour donner son accord à une proposition : "On va au catch ce soir ? Il y a un défi entre Místico et le Cibernético, Chido !!"

On pourrait traduire Chido par l’expression anglophone "cool"

Si chido a une connotation positive, son contraire, "GACHO" désigne quelque chose de négatif, ou, de même, une personne que l’on aime pas : "Juan est très gacho il ne m’invite jamais aux teufs !!!", quelque chose que l’on aime pas : "Je suis désolé de te dire, mais tu chantes très gacho mon pote !!". Tout comme chido, gacho est utilisé pour renforcer une affirmation mais dans le sens négatif : "Tu as vu comme les prix ont augmenté ? Gacho !".
Vous pouvez dès à présent commencer à causer en chilango – chido ! Même si parfois les mots vous semblent un peu… gachos. Il est pas chido ce dictionnaire ?
Huberto Suarez pour le Petit Journal
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Mar Mar 04, 2008 1:10 pm

Le mot "pedo", dans sa traduction littérale en tant que substantif, veut tout simplement dire un pet, avec son odeur et ses caractéristiques. Mais les Mexicains, et encore plus les chilangos, l’utilisent dans un sens beaucoup plus large. Il suffit de bavarder avec des "potes" chilangos pour l'entendre toutes les cinq phrases
Note de l'auteur : Si vous êtes très sensible aux gros mots, alors il faut mieux que vous ne lisiez pas cet article.

L'étymologie de "pedo" est variable, mais il indique un évènement négatif pour soi : de l’ennui, un problème, une bagarre, une cuite. L’explication académique ne sert donc pas à grand-chose si l’on veut apprendre à utiliser ce mot dans la rue et comprendre ses multiples traductions possibles suivant les différents contextes.
Nous allons plutôt essayer d’expliquer différentes phrases que vous risquez d’entendre ici et là.

Problème ou ennui
Utilisé seul, le mot pedo, veut dire très précisément problème, comme dans "Est-ce que tu peux m'aider, j'ai eu un grand pedo au boulot".
- Ni pedo, ou ya ni pedo : S’utilisent lorsque quelque chose ne va pas bien, et que l’on ne peut plus rien y faire. "Ma nana m'a demandé de l'accompagner chez ses parents, et elle leur a déjà dit que je venais... (Ya) ni pedo".
- No hay pedo : t'inquietes pas, ou sans problème. "Je n'ai pas d'argent pour aller à Acapulco avec vous". "No hay pedo, on t’avance l’argent et tu nous rembourseras quand tu pourras".
- ¡ Es un pedo ! : quand quelque chose est très difficile à faire. "Tu viens fêter l'anniversaire de Marie ce soir ? Non, merci c'est un vrai pedo d'aller jusqu’à chez elle !"

Bagarre
- ¡ Qué pedo ! : si un mec vous le dit dans le métro en vous regardant méchamment, c'est qu'il veut se bagarrer avec vous. "Qué pedo! Tu me cherches ??"
- Hacerla de pedo : chercher la bagarre. "Je voulais seulement m'expliquer avec mon chef, mais il a commencé a hacerla de pedo".
- Pedero : quelqu'un qui aime se bagarrer ou provoquer des problèmes partout où il passe. "Je ne veux pas aller avec Jean au club, il est trop pedero".
- Ponerse al pedo avec un autre : faire face à quelqu'un. "J'ai demandé a mon fils de faire ses devoirs avant de sortir au parc, et "se me puso al pedo".

Cuite
- Peda : cuite. "Tu viens au dîner avec les potes du club ? C'est toujours des bonnes pedas !". "T'as vu comme il marche ? On peut dire qu'il a une bonne peda !". Par extension, cela peut se traduire aussi comme fête, même s'il n'y a pas d'alcool.
- Empedarse : boire de l'alcool. "Ça suffit, je ne bois plus car je suis en train de empedarme".
- Ser (un) pedo : être un ivrogne. "Mon frère est trop pedo (ou avec le superlatif, pedote), il boit trois bouteilles de vin pour commencer à s'amuser".
- Estar ou andar pedo : être ivre. "Amène moi chez toi, s'il te plaît; je ne peux pas conduire car je suis déjà trop pedo".

Un évènement
- ¡ Que buen/mal pedo ! : c'est très bien/mal. "Qué mal pedo, la mère de mon meilleur ami est décédée hier". "Qué buen pedo, J'ai gagné au loto !".
- Ese pedo : cette affaire, cette chose. "Tu sais bien comment c'est ce pedo".
- Al pedo : très bien. "C'etait compliqué, mais j’ai tout compris al pedo".
- Quedar ou estar al pedo / al puro pedo: quelque chose d’exacte, de précis, quelque chose de très bien fait. "T'es un grand artiste! Ce portrait de ma femme te quedó al pedo !". "Ce costume m'a coûté trois mille balles, mais me queda al puro pedo".
- Sentirse al pedo : avoir une sensation de bien être. "À la plage je me sens toujours al pedo".

Rapidité
Como pedo : Très vite. "Comme j'étais en retard pour ma classe, j'ai du sortir como pedo de chez moi ce matin !"

Surprise
¡ Qué pedo ! : On utilise cette expression au Mexique pour presque tout, si cela est surprenant, attirant, dégoûtant ou de façon plus général, nous provoque une sensation étrange et subite.

Maintenant, chers lecteurs, vous pourrez participer à une conversation chilanga et tout comprendre al pedo !

Vidéo :


Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Miér Mar 05, 2008 1:15 pm

Dans notre approfondissement du langage courant au sein du DF, nous allons voir aujourd’hui deux mots très utilisés, qui permettent de façon différente de dévaloriser une personne

L’écrivain péruvien, Mario Vargas Llosa, a dit un jour : "Si au Mexique l’on parle pas de façon péjorative et raciste des noirs, c’est tout simplement parce qu’il n’y en a pas dans le pays". Il est vrai que les Mexicains prennent un certain plaisir à traiter et à parler de façon péjorative, voire raciste des personnes des couches sociales défavorisées, ceux qui ont une éducation différente ou avec des habitudes différentes.
Pour cela ils utilisent des termes qui permettent d’identifier les personnes dont ils parlent. Le mot par excellence pour dénigrer quelqu’un qui n’est pas comme soi est "naco". Un naco est une personne sans éducation, pauvre et qui par conséquent ne peut pas s’habiller à la mode. Ce terme désigne également les indigènes.
D’ailleurs comme beaucoup de mots chilangos, l’origine du terme a des interprétations diverses. La plus commune définie l’origine du mot comme étant l’abréviation de l’appellation de l’ethnie des Totonacos, les Totonaques, qui sont du centre du Mexique. C’est pour cela qu’aujourd’hui le terme désigne également les indigènes. De même qu’au Mexique le mot indien pour désigner les indigènes est considéré comme péjoratif.
Mais d’une façon plus large, le terme ne désigne pas uniquement les pauvres ou les indigènes. L’on peut traiter de nacos tous ceux et celles (nacas) qui ont mauvais goût. Il y a des nacos friqués ! On pourrait traduire naco par "beauf". Tout comme le naco, le beauf est présent dans toutes les classes sociales.

De l’autre côté de la monnaie, sont les Fresas
Les fresas sont ces fils à papa qui parlent l’espagnol en utilisant 50% des mots en anglais, qui pensent que tout leur appartient, que ceux qui n’ont pas la dernière paire de lunette Prada sont des nacos. Se sont ces gosses de riches qui roulent en voiture de luxe payée par papa, qui font leurs études dans les écoles privées et vont faire du ski en Suisse. Ce sont essentiellement eux qui utilisent le terme de naco pour désigner tous ceux qui n’ont pas le même style de vie qu’eux. Soit à peu près 97% de la population...
Mais les fresas ne sont pas uniquement les fils à papa. Le terme désigne également ces personnes qui aiment ce qui est ringard, kitch, les petits angelots, le salon en rose, qui envoient des cartes hallmark pour l’anniversaire de leurs amis avec Winnie Poo -qui vous souhaite votre anniversaire lorsque vous lui appuyez sur le ventre- et qui rêvent du grand Amour en écoutant des chansons de Luis Miguel. Vous voyez le genre ?
Dans les milieux de fêtards, les fresas sont ceux qui ne boivent pas, ne se droguent pas, vont se coucher tôt et qui préfèrent un morceau de gâteau au chocolat plutôt qu’une bonne bière.



.
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Lun Mar 10, 2008 2:57 pm


Ecrit par Huberto Suárez, le 10-03-2008
<table class=mxclpj_clean cellSpacing=2 cellPadding=5 border=0><tr><td>
</TD>
<td></TD>
<td></TD>
<td></TD></TR></TABLE>
C’est dans les années 60-70 qu’un nouveau langage est apparu et s’est répandu dans les communautés hippies qui aspiraient à un nouveau monde basé sur les ondes et les vibrations. Selon eux elles faisaient tourner le monde

A México dans les années 60-70, des écrivains comme José Augustin, José Emilio Pacheco, Parménides Garcia Saldaña et Gustavo Sainz, entre autres, ont créé la littérature de l’onde (la literatura de la onda). Ce nouveau courant littéraire parlait des préoccupations des jeunes générations de l’époque : "Sexe, drogue et rock & roll".
Cette façon de parler, cosmique (vibrations, énergies, ovnis, etc), est aujourd’hui passé dans le langage courant et populaire. Au Mexique c’est devenu une espèce de codex entre personnes dites progressistes, de même que dans les cercles brancho-cultivés. C’est ainsi que certains mots de cette culture de l’onde ont été aujourd’hui intégrés dans l’argot chilango. Un de ces mots que vous entendrez souvent et qui peut avoir plusieurs significations selon le contexte est "onda".

Diverses expressions
¡ Que buena - mala onda ! : désigne quelque chose de bien ou mauvais.
Agarrar la onda : comprendre quelque chose. Ex : Je n’y connaissais rien en bagnoles, mais maintenant que je travaille ici j'ai commencé à agarrar la onda.

Ser mala - buena onda
: Être une mauvaise - bonne personne.

Una onda
: une affaire ; un événement. "Traigo onda con Julia" : J'ai une affaire avec Julia. "Va a haber una onda en la Casa de Francia" : Il y a un événement à la Maison de la France.

¿Qué onda ?
: Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'y a-t-il de nouveau ? Ça va ?

¡ Qué onda !
: Être dérangé par quelqu'un. "¡ Qué onda ! ¿ Por qué te tomaste mi chela ?" : Qu'est-ce que c'est que ça ! Pourquoi t'as bu ma bière ?

C'est à cause de tout ça que les Mexicaines sont très buena onda !
H.S. (www.lepetitjournal.com - Mexique) lundi 10 mars 2008
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Mezcalin
Calpulli
Calpulli


Masculino
Cantidad de envíos : 326
Localización : Ville d'Avray (92)
Fecha de inscripción : 29/10/2007

MensajeTema: Re: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Lun Mar 24, 2008 5:06 pm

Ne cherchez pas dans le dictionnaire de la langue espagnole, la seule chose que vous y trouverez est qu’un güey est une personne sotte. C'est pourtant bien plus que ça

Dans les rues de Mexico, le terme "güey" peut avoir plusieurs significations et peut tout dire -même son contraire- selon l’intention de celui qui parle. Pour les linguistes ce genre de termes multi-usages -comme guey, cabrón, carnal- appauvrissent rapidement la langue à cause des sens multiples qu’ils possèdent et réduisent ainsi le vocabulaire.
Il est probable que vous ayez entendu le terme güey comme substantif ou comme adjectif qualificatif à chaque coin de rue, dans un groupe de nacos ou de fresas, parmi les scolaires cultivés, à la maison, à l’université comme sur le marché. Cela ne fait en fait que très peu de temps que ce terme est devenu universel dans le langage chilango.

Güey est la déformation du mot "buey", c’est-à-dire bœuf, un bœuf étant un taureau sans testicule. Dans le langage populaire et courant, un güey est une personne pas très intelligente et qui n’est pas très courageuse. Mais aujourd’hui on s’en sert pour désigner une personne même si celle-ci n’est pas idiote. C'est ainsi qu'un homme, une femme, un bébé, un enfant ou un vieillard, peuvent être des gueyes.

Voici quelques exemples, que vous pourrez utiliser à l’infini si vous restez suffisamment longtemps dans cette ville.

- ¡ Qué onda güey ! = Comment tu vas ?
- ¡ No seas güey ! = Ne soit pas si con !
- Hazte güey = Ne fais pas comme si de rien n’était
- Qué pedo güey = Salut mon pote
- Ese güey es bien cabrón para las matemáticas = Ce mec est vraiement trop fort en maths
- Oye güey = Écoute-moi

Et ainsi sans fin.

Attention ! À ne pas utiliser partout et avec tout le monde car c’est un mot grossier qui pourrait choquer dans certains milieux, bien qu'il soit certainement utilisé également dans ces milieux. A part cette restriction, vous pourrez l’utiliser pour parler de n’importe quel guey !
H.S. (www.lepetitjournal.com - Mexico) lundi 24 mars 2008
Volver arriba Ir abajo
http://monsite.orange.fr/albertoramirez
Contenido patrocinado




MensajeTema: Re: Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo   Hoy a las 9:46 pm

Volver arriba Ir abajo
 
Diccionario "Chilango" escrito por un buen amigo
Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba 
Página 1 de 1.

Permisos de este foro:No puedes responder a temas en este foro.
 :: Otros temas (Off topic)-
Cambiar a: